Bien vivre sans voir

15 août 2017

Sortie du 21/07/17

Bonjour à tous,

Le 21 juillet 2017, nous sommes allés à Cordemais sur l'estuaire de la

Loire. Nous avons été accueillis à la centrale de Cordemais par Claire

pour une conférence sur la centrale, puis par Amandine d'Estuarium

pour une promenade découverte de la faune et la flore de la roselière

et des bords de Loire. Visite très appéciée des participants, suivie

d'un repas à l'Ancre de Marine sur le port de Cordemais et une

balade digestive sur le parcours de santé. Après un rafraîchissement

pris au bar de l'Ancre de Marine, nous avons repris la route de Saint Nazaire.

 

Voici quelques informations concernant cette sortie.

 

 

                          La Centrale thermique

Entre Nantes et Saint Nazaire, la centrale de Cordemais , plus important

site EDF en France, s'étend sur près de 150 ha. Elle dispose de 2 unités

de production au charbon (600MW) et de 2 unités de production au fioul

(700 MW). Depuis 2015, la Centrale a engagé un programme de rénovation

des tranches charbon; elle joue un rôle stratégique dans la transition

écologique, l'ajustement et le développement des énergies renouvelables.

Elle explore aussi un projet de co-combustion avec de la biomasse

(ensemble des matières organiques d'origine animale ou végétale).

Quelques chiffres significatifs :

- 2600 MW de puissance exploitée

- 4,9 TW produits en 2011 (1 TeraWatt = 10 puissance 12 watts = 1000

   milliards de watts)

- 25% de la consommation électrique des Pays de Loire

- 30% de la production thermique de France.

 

 

Cordemais centrale 1

 

                                         Estuarium

Estuarium est une association qui valorise le patrimoine culturel et naturel

des rives de  la Loire estuarienne pour en faire une destination touristique

(créée en 1996 à l'initiative de la DRAC des Pays de Loire). Son territoire

d'intervention est l'estuaire de la Loire et son bassin versant (espace drainé

par l'estuaire et  ses affluents et l'ensemble des eaux qui tombent dans cet

espace) et ses missions consistent en l'étude et les expertises patrimoniales,

l'éducation au territoire et les animations dans la perspective d'un dévelop-

pement touristique de l'estuaire.

 

Cordemais la roselière

 

                                       La villa cheminée

Première oeuvre pérenne de Tatzu Nishi, artiste japonais né en 1960 qui

aime détourner de leur fonction des objets ou des monuments de l'espace

public, cette villa se visite et se loue à la nuitée. Elle fait partie des 30 oeuvres

d'art contemporain qui jalonnent  les 120 km de l'estuaire de la Loire, dans

le cadre du VAN (Voyage A Nantes).

Une tour de 15 m, semblable aux cheminées de la Centrale, a été édifiée

et porte à son sommet un petit pavillon et son jardinet.

 

Cordemais la maison cheminée

 

                              Le port de Cordemais

Lieu atypique, le port de Cordemais dévoile aux visiteurs des paysages

surprenants. Au 1er plan, le port  avec ses bateaux de pêche et de plaisance,

sur le quai, deux batisses, l'ancienne capitainerie (recouverte de vigne vierge

sur la photo), accueille désormais l'association des Amis du Port et l'Ancre de

Marine (le bâtiment tout à droite sur la photo) le bar restaurant qui,

depuis des décennies, permet de se restaurer presque le pieds dans l'eau.

Cordemais le port 1

 

Au Moyen-Age, le port se situait à quelques encablures du port actuel

et était axé sur le commerce du sel. Le site primitif, au fil des siècles,

a été envahi par les alluvions et est devenu un port fossile.

En 1852, un second port voit le jour, ayant pour activités la pêche et

la récolte du roseau. En 1950, le port commence à s'envaser et risque

de disparaître, mais en 1970, son nouveau voisin, la CentraleEDF le

désenvase grâce à ses rejets d'eau dans le chenal d'accès. L'entretien

est assuré, le port est sauvé.

Au fil des ans, le port devient un carrefour de balade pour les promeneurs

avec sa vue imprenable sur l'estuaire, sa villa cheminée, sa faune,

sa flore et ses visites commentées de la Centrale.

Un projet d'envergure est en cours de réalisation : un musée

espace-découverte sur l'estuaire, Loirestua qui ouvrira ses portes au

printemps 2018.

Cordemais musée

 

 

 

Cordemais Loirestua

 

Voilà, nous sommes arrivés au terme de notre visite. j'espère que cela

vous a plu. Vous pouvez laisser uncommentaire au bas de cet article, cela

fait toujours plaisir. Je vous rappelle que votre adresse mail n'est pas

publiée, seul votre nom ou votre pseudo apparait.

 

Belle fin de journée à tous.

 

 

Posté par bvsv44 à 17:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 octobre 2016

Rentrée

Bonjour à tous,

Plus d'un an que le blog est en pause : il est temps d'y remédier!

Dan et Gui viennent de plus en plus avec nous et nous les en remercions sincèrement.

Nous avons du affronter le décès de notre amie, secrétaire et animatrice, Marie Paule. Nous partageons le chagrin de sa famille.

 

Le 10 septembre, nous avons participé aux Rencontres Associatives. Elles avaient lieu auparavant tout un week end au Parc des Expositions, vaste lieu qui offre aux exposants des espaces extérieurs et intérieurs. La ville de Saint Nazaire compte plus de 500 associations!

Capture1

Cette année, la Ville a souhaité que cet évènement ait lieu à Agora 1901, la maison des Associations, pour que le public appréhende au mieux cette structure.

Capture2L'intention était bonne, malheureusement la place insuffisante!

Les associations sportives n'ont pas pu être présentes par manque de place en extérieur. Toutes les associations qui le souhaitaient n'ont pas pu participer (seules 100 ont pu le faire : 50 le samedi et 50 le dimanche!) par manque de place. Nous étions installés dans des salles plus ou moins grandes, à l'étage ou au rez de chaussée, avec pour contact les seules associations avec qui nous partagions la salle ( ex : nous étions dans une petite salle, au bout du bâtiment avec 6 autres associations). Bilan : beaucoup moins de visiteurs, peu de contact et un sentiment d'isolement.

Nous espérons que les prochaines Associatives se dérouleront dans un lieu plus adéquat.

 

Le 26 septembre, nous avons fêté nos nonagénaires. Elles sont 3 : Andrée, Cécile et Léone. Nous avons trouvé que 90 ans est un âge vénérable et qu'il était important de marquer ce jour.

Pour cela, nous avions préparé une surprise pour tous : en arrivant le matin, nous nous sommes répartis dans les voitures et nous sommes partis à Terre de Sel à Guérande visiter l'expo et la boutique.

P9260015

P9260016

P9260018

P9260020

Nous sommes ensuite allés déjeuner : nous avions réservé au Paludier, le restaurant d'application du lycée professionnel Olivier Guichard à Guérande : accueil par le directeur de l'établissement, service par 2 serveurs et 2 serveuses en costume noir avec serviette blanche au bras ( c'était leur 1 er TP depuis la rentrée le 5 septembre!!) et avec les conseils de leur professeur.

Nous étions 18 répartis autour de 3 tables de 6.

Le repas a été préparé par les élèves de 1 ere année : saucisson en brioche avec sauce au porto, boeuf bourguignon, pommes boulangères et mille feuilles; le tout entièrement fabriqué dans les cuisines du lycée par les élèves de 1 ere année. En un mot : parfait!

Tellement bien que tout le monde est partant pour y retourner.

20160926_02

20160926_03

20160926_04

Après ce repas, nous avons visité les serres du lycée; malheureusement, la date n'était pas idéale, puisque les plantes d'automne et d'hiver ne seront rentrées qu'à partir du 10 octobre et les plantes d'été déjà finies!!

Cependant nous avons vu de magnifiques cyclamens et visité la serre de bouturage et de multiplication.

20160926_09

Après un petit tour près des remparts, nous avons repris le chemin de notre salle où nous attendaient un framboisier aux 90 bougies (qui n'ont pas pu être toutes allumées !!!) et une flûte de Clairette de Die!

Nos 3 fêtées ont soufflé les bougies et ouvert leur petit cadeau : un foulard, des galettes bretonnes et des caramels au beurre salé.

Elles ont été très touchées par cette journée, ainsi que tous les adhérents.

20160926_15

20160926_16

Voilà! C'est tout pour aujourd'hui.

Je vous montrerai nos dernières réalisations en cartonnage, peinture et Décopatch.

Belle journée et à bientôt.

Posté par bvsv44 à 17:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]

31 juillet 2015

Journée d'été

Bonjour à tous

 

Mercredi 22 juillet, visite du musée de la marine en bois, déjeuner au restaurant et cueillette de fraises et framboises. 

Tout d'abord, les adhérents avaient décidé de prendre le Liberty'bus pour se rendre à Montoir de Bretagne, au musée de la marine.

Quelques précisions concernant le Liberty'bus : il s'agit d'un service de la STRAN (la régie des transports bus de           Saint Nazaire) permettant d'assurer le transport des personnes dont le handicap médicalement attesté ne permet           pas l'accès aux lignes du réseau urbain et Ty'bus.

Il faut être domicilié dans le périmètre de la Carène (communauté d'agglomération de la région nazairienne et de l'estuaire) et s'acquitter d'un ticket de bus pour chaque déplacement.

Le Liberty'bus fonctionne tous les jours  y compris les dimanches et jours fériés, il suffit de prévoir ses déplacements et de réserver 2 jours avant.

Il s'agit là d'un service précieux pour les personnes handicapées à qui il permet de conserver leur autonomie.

      Pour de plus amples renseignements :

      www.stran.fr/Liberty-bus

 

liberty'bus

 

Donc, rendez vous au Musée de la Marine en bois du Brivet, rue de Chateau briand à Montoir de Bretagne : rencontre fort sympathique avec les membres de l'association qui gèrent le lieu et visite guidée: 

le musée relate l'histoire des marins de Brière et du Brivet (qui est le dernier affluent de la Loire!), le cabotage, le long cours, les voyages vers les Antilles et l'Afrique et l'histoire des charpentiers de navires de Montoir du XVI ème à la fin du XIX ème, entre les chaloupes construites au pont de Rozé à Saint Malo de Guersac et les constructions de paquebots par les Chantiers de l'Atlantique qui deviendront Aker Yards puis STX.

affiche-musee-img3032

 

P1070209

P1070211

P1070213

P1070214

P1070215

 

Après cette matinée bien appréciée, direction Saint nazaire et la zone de Brais pour un déjeuner à l'Atuvue.

Chacun a choisi son menu et a apprécié, aussi bien la qualité du service que des plats, de l'accueil et du cadre.

l'as tu vue

 

Après cette pause direction La baule Escoublac, chez Patrick Séché, producteur de fraises et autres fruits rouges et légumes (melon, asperges..) bio.

 

p-secher

 

Cueillette de fraises et framboises pour quelques confitures maison.

 

P1070226

 

Des renseignements?

www.fraise-labaule.fr

 

 

Après cette bonne journée, chacun est reparti faire ses confitures. Je vous en livre ici quelques recettes que nous avons déjà réalisées.

 

Confiture de fraises à la menthe 

1kg de fraises

1 jus de citron

700 g de sucre (plus ou moins selon les goûts)

2 branches de menthe fraîche

En fin de cuisson de la confiture, ajouter les feuilles de menthe grossièrement hachées et mettre en pots.

 

Confiture de fraises au poivre

1 kg de fraises

1 jus de citron

700g de sucre 

4/5 pincées de poivre noir ou mieux de poivre de Sichouan

 

La menthe et le poivre exaltent fort bien le goût des fraises. Si vous craignez d'avoir la main trop lourde, commencez par un petit peu, goûtez et ajustez.

 

Une petite dernière :

Confiture de framboises au chocolat blanc

1 kg de framboises

750/800 g de sucre 

1 à 2 tablettes de chocolat blanc

Quand la confiture est cuite, la mettre en pots en ajoutant des copeaux de chocolat blanc. Soyez généreux, le chocolat adoucit l'acidité des framboises.

 

Bonne dégustation.

 

 

 

 

 

 

Posté par bvsv44 à 10:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 janvier 2015

Rouge et blanc

Bonjour à tous,

Depuis déjà quelque temps un drôle d'engin rouge et blanc a pris place dans le paysage nazairien.

tgp stx

 

Le Chantier Naval STX vient de renouveler son principal outil de travail : le portique. Le précédent (le Krups bleu) était en bout de course après 48 ans de bons et loyaux services. Un tel investissement semble être garant de l'avenir des Chantiers!! C'est le plus grand et le plus puissant portique d'Europe.

 

Les essais de levage ont été réalisés. Comme pour toutes les grues, ces essais ont compris un test avec un poids 1,5 fois supérieur à la charge admissible. Le TGP a donc supporté une masse de 1800 tonnes. Puis il est entré en service et sa première mission a été la dépose du 1er bloc du A34 (Oasis3) le plus grand paquebot du monde.

 

Des photos du montage du TGP 

 

TGP 1

 

TGP 2

 

TGP 4

 

TGP 5)

 

TGP 6

 

TGP 7

 

Crédit photos : STX France - Bernard Biger

 

On voit bien sur ces photos comment a été monté le TGP : 2 tours enserrent les poutres , les pieds sont sur roulettes et au fur et à mesure que les tours lèvent les poutres (5 h pour atteindre 55 m), les pieds se rapprochent. Quand ils auront atteint leur parfaite position, ils seront haubanés pour que les poutres continuent les 10 m de leur ascencion.

 

Quelques chiffres vertigineux :

 

poids total : 5000 tonnes

épaisseur de l'acier : moyenne de 30 à 40 mm et jusqu'à 80 mm

hauteur sous poutre : 65 m

hauteur grues : 90 m

largeur de travail : 130 m

hauteur maximum de levage : 82 m

soulèvement de blocs de 1200 tonnes (contre 650 tonnes pour le petit portique)

résistance au vent jsqu'à 80 noeuds (150 km/h, tempête de 1999)

la cabine de pilotage est fixe, entre la poutre et le pied, et accessible par un ascenseur extérieur.

 

Allez le voir, c'est impressionnant!

 

J'espère que ce petit article vous a plu, vos commentaires seront bienvenus.

 

Bonne journée et à bientôt;

 

 

 

Posté par bvsv44 à 17:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 janvier 2015

Bonjour à tous,

 

Le temps n'est pas à la légèreté mais à la gravité. Comme beaucoup de nos concitoyens nous sommes encore sous le choc des évènements de mercredi.

Je souhaitais vous livrer un extrait d'un texte écrit par Martin Niemoller, pasteur allemand né en 1892 et mort en 1984 qui a été déporté à Sachsenhausen puis à Dachaü.

 

" Quand ils sont venus chercher les communistes, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas catholique.

Et lorsqu'ils sont venus me chercher, il n'y avait plus personne pour protester."

 

Vous pouvez lire ce texte , dont le titre est : le silence des pantoufles est plus dangereux que le bruit des bottes, en entier sur le lien suivant.

http://www.voxpop.pro/article-le-silence-des-pantoufles-est-plus-dangereux-que-le-bruit-des-bottes-115198498.html

 

Ajoutons cette réflexion d'Albert Einstein : "Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal qu'à cause de ceux qui regardent et laissent faire."

 

Bonne journée à vous.

Posté par bvsv44 à 11:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 janvier 2015

 

Gardons-nous de perdre notre pouvoir d'indignation!

Posté par bvsv44 à 09:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 janvier 2015

vive 2015

rose givrée

 

 

Chaque année qui commence est une promesse... Que ce qui fut bien soit encore mieux 

et que ce qui fut triste soit vite oublié. 

Nous vous souhaitons le bonheur et la santé et que 2015 exauce vos voeux.

 

 

 

4 mois sans publication! C'est impardonnable. Je vais faire en sorte de reprendre un rythme normal pour les articles.

 

A très bientôt.

Posté par bvsv44 à 10:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2014

Photos

Je reposte les photos de l'article précédent : dîtes moi si vous n'avez rien.

 

filao 1

 

 

filao3

 

 

filao2

 

 

 

Posté par bvsv44 à 21:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 août 2014

Bonjour,

Voici des nouvelles de la sortie du jeudi 21 
août organisé par le service des sports de la mairie de St-Nazaire. 

C'est de bon matin, 9h sur le quai du port de Pornichet; déârt vers 9h30. La goëlette FILAO était prête (9m20 de long) avec deux mâts de la même hauteur. 

Nous étions 8 à bord. 

Il ne faisait pas très chaud pas mais nous étions bien couverts. 

Sortie du port nous avons mis le cap sur les EVENS. Nous avons fait le tour puis nous avons fini par la baie de LA BAULE. 

Nous étions tous très contents. 

A REFAIRE. 

LYDIE

 

Affichage de ETE 2014 035.jpg en cours...

Lydie et Cécile

 

Affichage de ETE 2014 042.jpg en cours...

 

Jean Claude (accompagnant)

 

Affichage de ETE 2014 048.jpg en cours...

 

le bateau

 

Affichage de ETE 2014 048.jpg en cours...

 

Au port

 

 

Ce post a été rédigé par Lydie, malvoyante et présidente de notre association.

Belle journée et à bientôt.

 

Posté par bvsv44 à 17:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 août 2014

La Brière

Bonjour à tous,

Mardi 12 Août : pique nique en Brière, avec promenade en calèche, découverte de la faune et de la flore, rappels historiques, géographiques et environnementaux, puis visite du village de Kerhinet.

 

 

Qu'est ce que la Brière?

C'est le second marais français après la Camargue. Il est sillonné de canaux (les curées), de plans d'eau très peu profonds (les piardes et les copis) qui sont les anciens lieux d'extraction de la tourbe (la motte)

Le Brivet, dernier affluent de la Loire et axe principal, et trois grands canaux (le Priory, le Martigné, la Taillée) mettent en relation hydrographique le marais et l'estuaire de la Loire.

Durant les grandes glaciations du Tertiaire,un effondrement géologique a créé une dépression peu à peu envahie par la mer. En se retirant,la mer a laissé place à une forêt. L'eau a une nouvelle fois tout recouvert, engloutissant la forêt.

Les arbres se sont enfoncés dans le sol marécageux et se sont petit à petit fossilisés. Ils forment ce qu'on appelle le morta qui est la partie restante de ces arbres fossilisés, noire et très dure qui sert à fabriquer des objets artisanaux : couteaux, pipes, stylos...

extraction morta

 L'arbre fossilisé (photo atelier JHP)

    

Blocs de morta et pipes (photos Trever Talbert)

La décomposition des plantes aquatiques et des roseaux a créé des couches successives de tourbe.

Les hommes ont, depuis longtemps, habité cette terre (des dolmens et des menhirs le prouvent)et en ont tiré leur subsistance : la tourbe (ou motte) pour le chauffage, le roseau pour les abris et les habitations, le gibier et le poisson pour la nourriture. Au 19 ème siècle, le drainage des marais a rendu possible l'élevage.

     

Le chaume ( les roseaux) (Bruno Schoch)

 

     

Coupe de la motte (http://debretagneensaintonge.eklablog.fr/)

     

La pêche à la bosselle et au carrelet (PNR de Brière et Le routard.com)

 

La chasse en Brière (20 minutes.fr)

   

Le transport des bêtes vers les marais 

L'habitat s'est organisé en "îles", petites éminences au dessus du marais, les habitations au bord et les jardins au centre avec les installations communes.

 

En Brière, la notion de propriété est particulière. En 1461, François II, duc de Bretagne, rédige une ordonnance reconnaissant aux habitants la propriété collective du marais avec obligation de l'entretenir. La Duchesse Anne ratifie la lettre patente de son père François II. Ce privilège fut confirmé plusieurs fois au cours des siècles.

La Révolution reconnaît les droits des Brièrons par le décret du 5 Janvier 1791 et la loi du 28 Août 1792 : la Brière est la propriété indivise de ses habitants; ils ont le droit d'usage sur le roseau,le droit de pâture pour le bétail et le droit de tourbage.

Décret et loi sont toujours en vigueur.

Les dangers 

Depuis quelques années, la richesse du marais est en danger : l'arrêt du tourbage et l'extraction des vases fragilisent le milieu. Depuis 1990, l'écrevisse de Louisiane s'est implantée et a dévasté les herbiers aquatiques, modifiant inéluctablement les chaînes alimentaires.

De plus, la jussie, plante d'Amérique du Sud, importée au début du XIX eme siècle comme plante ornementale de bassin, se développe dans les milieux stagnants ou à faible courant. De nombreux sites sont touchés, dont la Brière. Elle peut doubler sa biomasse en 2 à 3 semaines, ses racines peuvent s'enfoncer jusqu'à 3 m dans le sol et elle peut se multiplier par bouturage naturel, marcottage ou germination. Sa prolifération cause de nombreux dégâts : moins de lumière, moins d'oxygène, moins de nourriture.

Jusqu'à présent, la jussie s'arrachait à la main mais repoussait très vite, car on ne peut pas tout arracher. 

Un espoir dans cette lutte inégale : fin septembre sera lancée à titre expérimental la salinisation du marais ; ce projet n'a encore jamais été testé sur site ; il consiste à envoyer dans les canaux de l'eau salée à 12g/litre, via des barrages. il concerne dans un premier temps 800ha de marais dont le canal de Priory délimité par 2 barrages temporaires. Bilan dans un an après une surveillance quotidienne...

    

L'écrevisse de Louisiane et la jussie colonisant le marais (SBVB)

 

Promenade en calèche

Les balades en calèche ou en chaland

  • L'Arche Briéronne

Départ du port de Bréca à Saint-Lyphard

Ouvert toute l'année sur réservation

Promenades guidées en barque et calèche - Location de barque sans guide
Chèques vacances acceptés

Possibilité de commentaires en anglais toute l'année pour les particuliers et sur réservation en anglais et en allemand pour les groupes

Informations et réservations au : 02 40 91 33 97 ou 06 88 34 23 08
Email : archebrieronne@orange.fr

 

 

Carte de la Brière avec ses îles, quasiment inchangée ( presquile-info.fr)

Kerhinet

     

Chaumière rénovée et plan du site

Chaumière

 

photo

 

Le four à pain

Le marché du terroir de Kerhinet (le jeudi du 10 juillet au 11 septembre de 9 h à 18h)

   

 

 

     

 

j'espère que cet article vous a plu et vous a donné envie de mieux connaître le marais.

 

Belle journée et à bientôt.

Posté par bvsv44 à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]